Jean-Robert Armogathe

Né à Marseille en 1947, Jean-Robert Armogathe est entré à l’Ecole normale supérieure en 1967. Agrégation des lettres, thèse de l’Ecole pratique des hautes études (histoire religieuse), doctorat en histoire de la philosophie, études de théologie à Strasbourg, diplôme de théologie patristique à Rome, doctorat d’État ès-lettres (Sorbonne). Directeur d’études à l’E.P.H.E. (Sciences religieuses), sous l’intitulé : « Histoire des idées religieuses et scientifiques dans l’Europe moderne ».

Professeur associé à Halle-Wittenberg, Pavie, Rome (Sapienza), Oxford (ancien Visiting Fellow, Trinity College et All Souls College), Chicago, Toronto, Lecce, Belo Horizonte.

Membre de la commission de philosophie du Centre national des lettres (1981-1987), puis du C.N.R.S. (1987-1991).

Président (1997-2002) de la Société d’étude du XVIIe siècle.

Grand Prix catholique de littérature (1980), Prix du chanoine Delpeuch (Académie des sciences morales et politiques).

Officier de l’Ordre national des arts et lettres,

Commandeur des Palmes académiques .

Principales publications

La bibliographie (plus d\’un millier d\’articles) est publiée dans Bibliographia Armogathensis (1987) et Auctarium decennale (1997).

· Le quiétisme (PUF, 1973)

· Index des Regulae ad directionem ingenii de René Descartes (avec J.L. Marion) (Ateneo, 1976)

· Theologia cartesiana. L’explication physique de l’Eucharistie chez Descartes et dom Desgabets (Nijhoff, 1977)

· Paul, ou l’impossible unité (Fayard-Mame, 1980) Grand prix catholique de littérature (trad. ital., Bofla 1985, Premio letterario della Basilicata)

· Gregor Mendel (avec V. Orel) (Belin, 1984, rééd. 1992, 1996)

· Croire en liberté . L’Eglise catholique et la révocation de l’Edit de Nantes (O.E.I.L., 1985)

en collaboration (principaux ouvrages):

· Histoire littéraire de la France (Editions sociales, t. 3 et t. 4, 1975, t. 5, 1976)

· « Notes de sémantèse cartésienne » dans les Actes du Lessico Intellettuale Europeo (tous les trois ans, depuis 1980)

· Jean-Jacques Rousseau et la crise européenne de la conscience (Beauchesne 1980)

· Coscienza civile ed esperienza religiosa nell’Europa moderna (Brescia 1983)

· La Querelle des Anciens & des Modernes (avec Marc Fumaroli) Gallimard, 2001

Editeur : Le Grand Siècle et la Bible (Bible de tous les temps, VI) (Beauchesne 1990) Prix chanoine Delpeuch de l’Académie des sciences morales & politiques

Directeur : Histoire générale du christianisme (4 vol., en préparation, PUF)

de 1972 à 1987, « Bulletin cartésien » Archives de philosophie (recueil en préparation)

réviseur d’une dizaine d’ouvrages parus dans le Corpus des Oeuvres de Philosophie en langue française (Fayard) : Viète, Descartes, Regis, Frederic II ….

introductions aux rééditions anastatiques de Descartes, Meditationes, Principia, Passions , Passiones (Lecce, Italie )

Descartes, Correspondance (à paraître , Gallimard, Pléďade)

Pascal, Pensées (édition de Port-Royal, en préparation)

L\’antéchrist . Exégèse et politique au XVIIème siècle (à paraître)

Formation professionnelle

Il m’a été donné de faire à la fois un parcours académique classique en France, et des études pluridisciplinaires et internationales. Le parcours français est tout à fait classique: né en 1947, je suis entré à l’Ecole normale supérieure, j’ai passé des licences, une agrégation, un doctorat de philosophie. Chargé de cours aux Hautes Etudes (Sciences religieuses) dès 1970, j’ai été successivement maître-assistant, maître de conférences, professeur. Ma direction d’études a repris l’intitulé qui était celui d’Alexandre Koyré: « histoire des idées scientifiques et religieuses dans l’Europe moderne ». Mais j’ai aussi été très intéressé par la culture scientifique: admis dans une école d’ingénieurs, j’ai étudié les mathématiques avant de passer en humanités. Diplômé en sciences religieuses, diplômé en théologie patristique (avec des grades universitaires en théologie catholique et en théologie protestante), j’ai eu la chance de pouvoir étudier, très jeune, aux Etats-Unis (Roosevelt High school, à Seattle, Wash.), puis en Grande-Bretagne. Lecteur à la Humboldt-Universität (Berlin, RDA) en 1969-1970, puis Gastdozent à la Martin-Luther-Universität (Halle-Wittenberg), j’ai aussi enseigné en Italie, en Espagne, en Grande-Bretagne, au Canada et aux Etats-Unis. Visiting Fellow à Oxford (Trinity , All Souls), associé aux Universités de Milan (Sacré-Coeur), Lecce, Pavie et Rome, j’ai donné plusieurs cours à Naples (Istituto italiano per gli studi filosofici).

Champs de recherches

En m’appelant à une direction d’études sur « l’histoire des idées religieuses et scientifiques dans l’Europe moderne », les professeurs de l’Ecole pratique des hautes études ont voulu recréer, sous cet intitulé, l’enseignement qui fut celui d’Alexandre Koyré (1892-1964), à la croisée de l’histoire de la philosophie, de l’histoire des mentalités, de l’histoire des sciences. C’est ce qui m’a valu d’ętre élu en 1993 membre associé de l’Académie internationale d’histoire et de philosophie des sciences. J’assurais en effet, depuis ma sortie de l’Ecole normale supérieure (1972), une conférence hebdomadaire qui, dans le champ de l’Europe moderne, traitait de la conjonction en faisceau de la métaphysique, de la théolo­gie et des sciences.

Vingt-huit ans de comptes rendus dans l’Annuaire des hautes études témoignent de l’ampleur de mes enseignements, centrés sur le dix-septième siècle considéré sous plu­sieurs aspects. A partir de mes travaux sur Descartes et sur des auteurs mineurs variés, je me suis intéressé à la portée européenne de ces idées, au progrès de leur réception au XVIIè et au XVIIIè siècles, à leur héritage, enfin, dans les sociétés contemporaines. Le vo­lume sur la Bible au XVIIè siècle, couronné par l’Académie, est un bon exemple de cet intérêt panoramique.

Une formation philosophique appuyée sur une forte culture historique m’a permis la mise en oeuvre de moyens variés, de la recherche érudite dans les fonds d’archives et de bibliothèques à la lexicologie automatique sur ordinateur. Fréquemment invité dans plusieurs Universités européennes et nord-américaines, je consacre beaucoup de temps à dispenser un enseignement qui me passionne. Après plusieurs ouvrages (dont une étude sur la formation scolastique de Gregor Mendel), je suis en train de nouer les fils de très nombreux articles dans plusieurs recueils (dont une synthèse sur Physique et théologie dans l’Europe moderne). Éditeur de la Correspondance de Descartes dans la prochaine édition de la Pléiade (Gallimard), je dirige aux Presses universitaires de France une vaste Histoire (culturelle) du christianisme, en trois volumes, qui doit défendre et illustrer une « histoire philosophique des idées », à l’école des maîtres que furent pour moi Yvon Belaval, Henri Gouhier et Ferdinand Alquié.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s